Isild Le Besco describes his tour of physical violence and an “emprise destructrice”

After Judith Godrèche, this is on tour d’Isild Le Besco de prendre la parole pour faire des révélations au sujet du réalisateur Benoît Jacquot. Dans les colonnes du Parisien, the comédienne revient sur la relation qu’elle a entrittu with the réalisateur quand elle n’avait que 16 ans et lui 52, avant d’évoquer son envie de porter plainte.

Le 6 fevrier dernier, the actor Judith Godrèche announced en direct au micro de la radio France Inter, Avoir porté plainte against the réalisateur Benoît Jacquot pour “viols with violence sur mineur”. À plusieurs reprises in the press, The actor’s revenue is based on the relationship between him and the director when he is 14 years old and 39relation qu’elle qualifie aujourd’hui de malsaine et qui a manifestement démarré à cause de l’emprise que cet homme exerçait sur elle.

Hello, This is the tour of the comedy Isild Le Besco de sortir du silence. C’est dans les colonnes du Parisien qu’elle a décidé de se livrer sur la relation qu’elle a elle aussi entrittue with the célèbre cinéaste Benoît Jacquot, qu’elle avait d’ailleurs déjà accusé de “violences psychologiques et physiques”. Quand Isild Le Besco entame a relationship with the réalisateur, elle est âgée de 16 ans, lui en alors 52. C’est d’ailleurs grâce au film Sade, sorted in 2000 and réalisé par ce dernier, qu’elle est révélée au grand public. Mais démarrent alors cinq années d’enfer et une ““emprise destructrice” que souhaite aujourd’hui décrire la comedienne.

The suite après this publicity

The little sœur de Maïwenn Le Besco est en effet en train d’écrire un livre dans lequel autobiographique elle conte sa vie commune avec the réalisateur. Dans Le Parisien, The explanation is from the point where it is difficult to deny this impression:Parce que j’ai fait un black-out. Parce que c’est compliqué de rayer toute une personne et all ce qu’on a vécu avec this personne. Parce qu’on a tellement honte qu’on se sent responsable du comportement des otheres”. Et d’ajouter:Oui, il faut parler. Oui, il faut dénoncer. It also respects the rhythm of the victims. It’s also a question of consent”.

The suite après this publicity

You can also find the courage to talk to someone, Isild Le Besco pointe du doigt l’omerta qui plane au-dessus du monde du cinéma qui “ s’est comporté exactement comme se comporte une famille quand l’un de ses membres est maltraité: en se taisant.” et se désole de voir que les films sont toujours articulés autour du “fantasy of men [avec] young girls and young people who are fragile and can use the environment”, elle qui a été mise à nu dès son plus jeune âge.

On apprend que c’est après les accusations Judith Godrèche à l’encontre de Jacques Doillon and Benoît Jacquot, the Brigade des mineurs l’appelée pour qu’elle apporte aussi son témoignage. ““It’s not normal that there is a media scandal for the police and the tribunals” s’attriste-t-elle avant d’affirmer qu’il est probable qu’elle porte plainte contre les deux cinéastes un jour. Car oui, comme Judith Godrèche, Isild Le Besco accuse also Jacques Doillon and he reproche d’ailleurs de lui avoir retiré des rôles après avoir refuse ses advances.

source site-47