In-article:

MARKET POINT-Nervousness should dominate ahead of an extremely busy week (updated) – 07/25/2022 at 08:39


 (Actualisé avec contrats à terme, ouverture du marché obligataire en Europe,
clôture de Tokyo)
    * Les indices européens pourraient perdre au moins 0,4%
    * La Fed, le PIB américain et l'inflation en zone euro attendus cette
semaine
    * Les publications de résultats montent en puissance

    par Laetitia Volga
    PARIS, 25 juillet (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en baisse lundi à l'ouverture, les craintes de récession devant à
nouveau l'emporter avant les rendez-vous économiques et monétaires clés des
jours à venir, à commencer par la réunion de la Réserve fédérale américaine
(Fed).
    Les contrats à terme suggèrent un recul de 0,48% pour le CAC 40 parisien
 .FCHI , de 0,72% pour le Dax à Francfort  .GDAXI , de 0,36% pour le FTSE à
Londres  .FTSE  et de 0,64% pour l'EuroStoxx 50.
    La Fed conclut mercredi sa réunion de deux jours et les marchés s'attendent
grandement à une nouvelle remontée des taux de 75 points de base, avec seulement
une probabilité d'environ 9% d'une hausse d'un point de pourcentage.
    "Il y a un risque de baisse supplémentaire pour les actifs risqués car les
craintes de récession s'accumulent et les banques centrales restent engagées
dans la lutte contre l'inflation au détriment de la croissance", ont déclaré les
stratèges de Standard Chartered dans une note.
    La semaine sera aussi animée par les premiers chiffres du PIB américain au
deuxième trimestre, attendu en hausse de 0,4% par le consensus Reuters après une
contraction de 1,6% sur la période janvier-mars. En attendant, les investisseurs
surveilleront à 08h00 GMT l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne. 
    La semaine est la plus chargée en résultats d'entreprises et les
observateurs seront attentifs à l'impact du dollar fort sur les grands groupes
américains. Parmi les publications attendues, celles de Meta, Alphabet, Apple,
ou encore Pfizer et Boeing seront très suivies.
    En Europe, Volkswagen, Nestlé, Deutsche Bank sont attendus ainsi qu'Airbus,
TotalEnergies, LVMH et BNP Paribas à Paris.

    LES VALEURS A SUIVRE :  nL8N2Z34S2
    
    A WALL STREET 
    La Bourse de New York a fini en baisse vendredi, les résultats décevants de
Snap ayant plombé les autres réseaux sociaux et entreprises technologiques.
    L'indice Dow Jones  .DJI  a cédé 0,43% à 31.899,29 points, le S&P-500
 .SPX , plus large, a perdu 0,93% à 3.961,63 points et le Nasdaq Composite
 .IXIC  a reculé de 1,87% à 11.834,11 points.
    Snap  SNAP.N , propriétaire de l'application Snapchat, a dévissé de près de
40% à 9,96 dollars, son plus bas niveau depuis mars 2020, après avoir enregistré
la plus faible croissance de son chiffre d'affaires trimestriel depuis son
entrée en Bourse.
    D'autres sociétés dépendant fortement de la publicité, comme les géants
technologiques Meta Platforms  META.O  et Alphabet  GOOGL.O , ont chuté de 7,6%
et de 5,6% respectivement.
    Parmi les onze principaux secteurs du S&P-500, ceux des services de
communication  .SPLRCL  (-4,3%) et de la technologie  .SPLRCT  (-1,4%) ont
accusé les plus fortes baisses.
    Les contrats à terme signalent un repli d'environ 0,2% à l'ouverture. 
    
    EN ASIE 
    Après sept séances de gains d'affilée, le Nikkei  .N225  à la Bourse de
Tokyo a cédé 0,77%, pénalisé par les poids lourds du secteur technologique dans
le sillage de Wall Street.
    Les préoccupations sur le COVID-19 et le secteur immobilier en difficulté
pèsent sur les marchés chinois: l'indice composite de la Bourse de Shanghaï
 .SSEC  recule de 0,57% et le CSI 300  .CSI300  des grandes capitalisations de
Chine continentale de 0,6%.
        
    CHANGES/TAUX  
    Le dollar est stable face aux autres grandes valeurs  .DXY  (-0,02%) et
l'euro se traite à 1,0196 dollar  EUR=  
    Côté obligataire, le dix ans américain est en légère hausse à 2,7977%.
 US10YT=RR 
    Il est tombé vendredi en séance à son plus bas niveau en deux mois, à
2,732%, après la contraction, pour la première fois depuis juin 2020, des
indices PMI composite et des services, selon les résultats préliminaires de
l'enquête S&P. 
    Dans les premiers échanges, le rendement du Bund allemand à dix ans reprend
environ 4,5 points de base à 1,065% après avoir chuté vendredi en raison des
craintes recessionnistes alimentées par des indices PMI européens inférieurs aux
attentes.  DE10YT=RR 
    
    PÉTROLE 
    Le pétrole est en baisse en raison des préoccupations concernant une
nouvelle remontée des taux d'intérêt aux Etats-Unis qui pourrait limiter la
demande de brut.
    Le Brent  LCOc1  perd 0,59% à 102,59 dollars le baril et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI)  CLc1  0,78% à 93,96 dollars.
       
    PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 25 JUILLET 
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 DE      08h00  Indice Ifo du climat des       juillet     90,5          92,3
                affaires                                                 
 

 (édité par Kate Entringer)
 ((Rédaction de Paris; +33 1 49 49 50 00;))
 
((Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris et en Europe  WATCH/LFR ))



Source link -86