Markets regain appetite for risk, Europe ends higher – 10/16/2023 at 5:56 p.m.


Les Bourses européennes ont terminé en
hausse lundi alors que l'attention des marchés se porte de nouveau sur la
trajectoire des banques centrales et que les risques d'escalade au Proche-Orient
sont jugés moins probables par les investisseurs.
    À Paris, le CAC 40  .FCHI  a progressé de 0,27% à 7.022,19 points, tandis
que le Dax allemand  .GDAXI  s'octroyait 0,34% et le Footsie britannique  .FTSE 
0,41%.
    L'indice EuroStoxx 50  .STOXX50E  a terminé la séance sur une hausse de
0,33%, contre 0,21% pour le FTSEurofirst 300  .FTEU3  et 0,23% pour le Stoxx 600
 .STOXX .
    Les efforts diplomatiques des Etats-Unis pour contenir le conflit entre
Israël et le Hamas à la bande de Gaza sont jugés favorablement par les
investisseurs, qui retrouvent de l'appétit pour le risque.
    Les marchés se focalisent donc de nouveau sur le positionnement des banques
centrales alors que la prochaine réunion de politique monétaire de la Réserve
fédérale américaine se tiendra le 1er novembre, et que la Banque centrale
européenne (BCE) se réunira jeudi 26 octobre.  FEDWATCH 
    "Compte tenu de la tendance à la baisse de l'inflation de base et de
l'incertitude des perspectives économiques, la BCE devrait rester en attente
jusqu'à ce que les perspectives économiques soient plus claires, probablement
pas avant le mois de mars de l'année prochaine", estiment les économistes de
Société Générale.
    Aux Etats-Unis, les ventes au détail pour septembre et l'indicateur
d'activité Philly Fed sont attendus cette semaine, tandis que la saison des
résultats se poursuit.
    Sur les 32 entreprises du S&P 500 ayant déjà publié leurs résultats, 28 ont
surpris le consensus à la hausse, ce qui encourage les marchés.
    Par ailleurs, plusieurs responsables de politique monétaire ont prononcé des
déclarations encourageantes: vendredi, le président de la Réserve fédérale de
Philadelphie, Patrick Hasker, a déclaré que la Fed en avait probablement fini
avec les hausses de taux, tandis que le président de la Fed de Chicago, Austan
Goolsbee, a dit de son côté qu'il était "indéniable" que le ralentissement de
l'inflation était une tendance, et non un artefact statistique.
    
    VALEURS
    Le président du conseil d'administration d'Atos  ATOS.PA , Bertrand Meunier,
cible de critiques d'actionnaires minoritaires depuis plusieurs semaines, a
quitté ses fonctions, a annoncé lundi le groupe informatique français. Il sera
remplacé par Jean-Pierre Mustier, ancien dirigeant d'Unicredit, ce qui a soutenu
le titre qui a clôturé en hausse de 5,78%.
    Telecom Italia  TLIT.MI  a perdu 6,23%, en queue du Stoxx 600, après que le
groupe a déclaré lundi que le fonds américain KKR  KKR.N  avait soumis une offre
ferme pour son réseau de lignes fixes. Le manque de clarté autour de l'offre a
affecté le titre.
    Le supermarché en ligne britannique Ocado  OCDO.L  a terminé en baisse de
5,80%, parmi les plus mauvaises performances du Stoxx 600, après que Barclays a
rétrogradé sa recommandation à "souspondérer".
    
    A WALL STREET
    Wall Street avance à l'heure de la clôture en Europe, soutenue par des
commentaires encourageants de responsables de politique monétaire et un
indicateur d'activité manufacturière ayant surpris à la hausse.
    A l'heure de la clôture en Europe, les échanges à la Bourse de New York
indiquaient une hausse de 1,02% pour le Dow Jones  .DJI , contre 1,02% pour le
Standard & Poor's 500  .SPX  et 1,07% pour le Nasdaq Composite  .IXIC .
    
    TAUX
    Les rendements reprennent leur hausse alors que les marchés réévaluent les
risques posés par le conflit israélo-palestinien, qui avaient poussé les
investisseurs à acheter des actifs sûrs la semaine dernière.
    A la clôture des marchés de taux en Europe, le rendement du Treasury à dix
ans  US10YT=RR  prend 7,7 pb à 4,706%, tandis que le taux à deux ans  US2YT=RR 
avance de 3 pb à 5,0836%.
    Le rendement du dix ans allemand  DE10YT=RR  a progressé de 5 pb à 2,782%,
tandis que celui du taux à deux ans  DE2YT=RR  s'est hissé de 2,6 pb à 3,155%.
    
    CHANGES
    Le dollar décline sous la pression d'un euro qui se renforce, tandis que les
investisseurs se positionnent avant une semaine riche en données et déclarations
de membres du conseil des gouverneurs de la Fed.
    Le dollar abandonne 0,29% face à un panier de devises de référence  .DXY ,
tandis que l'euro  EUR=  se raffermit de 0,33% à 1,0543 dollar. La livre
sterling  GBP=  progresse de 0,45% à 1,2196 dollar.
    
    PÉTROLE
    Les Etats-Unis et le Venezuela devraient annoncer un assouplissement des
sanctions restreignant les exportations de brut vénézuélien, selon le Washington
Post, ce qui fait décliner le brut.
    Le Brent cède 1,02% à 89,96 dollars le baril  LCOc1 , le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI) déclinant de 0,82% à 86,97 dollars
 CLc1 .
    
    A SUIVRE MARDI :  nL8N3BJ6JX 
    

 (Rédigé par Corentin Chappron, édité par Kate Entringer)
 



Source link -86